Anciens combattants de Saint Just en Chevalet - site officiel

Cérémonies exceptionnelles 39-45

8 mai 2022 : honneur à nos prisonniers de guerre et à nos résistants

 Notre belle cérémonie du 8 mai 2022 est venue rendre hommage à nos deux prisonniers de guerre morts en captivité durant la guerre de 39/45 : Pierre Feugère et Jean Thérias ; et mettre à l'honneur trois de nos résistants de la première heure : Alice Arteil, Andrée et Jacques de Sugny. Notre commémoration a rassemblé près de 200 personnes parmi lesquelles plusieurs élus : maires, président de la communauté de communes, conseillers départementaux, députés, sénateurs ; 10 drapeaux, plusieurs présidents ou représentants associatifs de la commune, des alentours, du roannais et de l'Allier ; les familles des interessés ; les enfants des écoles et collèges ; la chorale du Pays d'Urfé ; les pompiers, les gendarmes ; la population. 

Déroulement de notre cérémonie : départ du défilé de la mairie à 14h ;

Cérémonie au monument : dépôt de gerbes, lecture des manifestes, appel des morts, sonneries règlementaires. La Marseillaise fut interprétée par la Chorale et les enfants des écoles. Le dépôt des gerbes fut marqué par la participation des familles des deux prisonniers morts en captivité : dépot de gerbes photographiques et lecture des parcours de ces deux soldats par leurs descendants puis interprétation par la chorale du Chant des Marais. Les familles se sont dites contentes et  reconnaissantes de cet hommage.

Défilé jusqu'à la Rue de France : dévoilement de deux plaques du souvenir en l'honneur de nos Résistants. La première pour Alice Arteil (grande résistante de la Montagne Bourbonnaise entre Loire et Allier ; l'une des rares femmes chef de maquis ; Lieutenant FFI ; engagée volontaire pour libérer la France) en présence de sa fille et de sa famille ; la deuxième en souvenir d'Andrée et Jacques De Sugny (Andrée : résistante déportée à Ravensbruck ; arrêté en son château de Trémolin en 1944 ; a oeuvré dans le Sud de la France puis sur notre commune / Jacques son époux : résistant reconnu du maquis ardéchois ; Lieutenant FFI ; premier préfet de l'Ardèche libérée) en présence de leur fille et petite fille. Le parcours hélogieux de ces résistants fut relaté par le maire de Saint Just. La chorale a interprété le Chant des partisants. Les enfants des écoles ont planté le rosier "Résurrection" (rosier Ravensbruck), déposé des drapeaux et formé une croix de lorraine avec des cocardes tricolores.

Le salut aux drapeaux a conclu la cérémonie. L'après-midi s'est poursuivi par la visite de l'exposition "prisonniers de guerre et Résistance" à la salle ERA (voir page "actualités) et par le verre de l'amitié. 

8 mai 2015 - La marine défile dans le village

La cérémonie du 70ème anniversaire de l'armistice de 1939-1945 fut particulière puisque marquée par la présence d'une délégation de la Préparation Militaire Marine de Roanne. Outre la cérémonie officielle en présence des élus, des porte-drapeaux du canton, de la fanfare, des enfants et de la population qui s'est déroulée en matinée, l'après midi fut marquée par la remise de la Médaille militaire à notre camarade Joseph Planche, ancien d'AFN. S'en est suivi, la remise des diplômes aux récipiendaires ayant effectué leur préparation militaire marine.

 

8 mai 2015 31

8 mai 2015 30

27 mai 2008 - Hommage aux villages de France

Le 27 mai 2008, notre village s'est vu honoré par l'association juive "Hommage aux villages de France" à l'occasion une grande cérémonie organisée en présence de très nombreuses personnes, toutes réunies pour rendre hommage à celles et ceux, du village et des communes alentours, qui durant la deuxième guerre mondiale ont accuilli et caché plus de 130 Juifs. Une plaque fut apposée sur le mur de la mairie pour commémorer cette cérémonie et le courage de ces anonymes. 

juste - plaque

L'association "Hommage aux villages de France" était notamment représentée par son président Monsieur Maurice BARENFIELD et son vice-président Monsieur Ernest HERZ. Les élus étaient nombreux : Pascal PONCET maire de la commune qui fit un discours de bienvenue puis lut une lettre de Monsieur David de ROTSCHIL (président de la Fondation pour la mémoire de la Shoah), Monsieur le Docteur MACKE conseiller général représentant le président du conseil général, Monsieur FRECON sénateur, Madame FRULEUX conseillère régionale, Monsieur NICOLIN député, Madame Colette DESPREZ sous-préfete, entre autres. Les anciens combattants des dix communes du canton étaient conviés à participer à cette cérémonie avec leurs drapeaux. Les enfants des écoles étaient également présents.

Après les discours officiels, les chorales du village ont interprété le Chant des partisans et l'Hymne à la joie. La Marseillaise fut chantée par Monsieur BERCCHOLE (enfant juif caché au village et principal instigateur de cet hommage) puis reprise en cœur par tous les participants. Cette cérémonie fut particulièrement importante pour le village, de part le nombre de personnes présentes mais aussi de part l'émotion qu'elle a sucitée notamment chez les enfants juifs de l'époque présents à Saint Just pour l'occasion. La nécessité de faire perdurer la mémoire des disparus, des survivants, des Justes et des témoins de cette page sombre de notre histoire fut le maître mot de cette cérémonie, symbole de l'humanité et de la fraternité dont de nombreux anonymes ont fais preuve dans le monde entier.

A cette occasion, un reportage fut diffusé au journal de 13h de TF1. Vous pouvez visionner ce reportage sur le site internet de la municipalité, rubrique "vidéo".

 

juste 1 -2007 

juste 4

Date de dernière mise à jour : 29/11/2023

×